Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 août 2017

Aviso Commandant Rivière aux TAAF Archipel Kerguelen 11 novembre 1969

Aviso Commandant Rivière aux TAAF Archipel Kerguelen 

11 novembre 1969

Nous avons eu l'occasion de parler du commandant rivière aux TAAF en février et mars 1977, mais il s'avère qu'il y est passé en novembre 1969, le 11 à Kerguelen.



A priori, ce passage à Kerguelen du Commandant Rivière  n'est pas répertorié dans l'ouvrage de Gilles Troispoux et Serge Delsaux Les Plis des navires à Kerguelen de 1950 à 2007 (2008).


Mais comme me le fait remarquer Jean Aufauvre, il est dans le catalogue spécialisé" de Dupraz / Danielewitz (page 58)


C'est un carte bristol portant en haut à gauche l'emblème de l'Aviso escorteur "Commandant Rivière"? Ce logo est imprimé en relief. 

Au verso un petit mot " Comme promis pour ta philatélie Ton cousin"

Et c'est signé P.M. Mercier AE Cdt Rivière BCN Paris naval.






Le Commandant Rivière, est le premier aviso-escorteur d'une série qui a compté neuf unités. Mis sur cale à l'arsenal de Lorient en avril 1957, il est mis à flot le 11 octobre 1958.

Dès son admission au service actif le 4 décembre 1962, il rejoint la Polynésie où il prend part au premiers essais nucléaires français dans le Pacifique au sein de la Force Alpha. Il est intégré à la division des avisos du Pacifique(Divavpaci) avec les Doudart de Lagrée, Charner, Protet et EV Henry.
Sous les ordres du CF VALETTE la campagne va le conduire de NOUMEA à puis  SINGAPOUR, DIEGO (carénage) ILE MAURICE KERGUELEN FREMANTLE TAURANGA AUCKLAND NOUMEA

TàD manuel Archipel Kerguelen TAAF 11-11-1969


Le premier maître adresse cette carte à sa cousine pour sa philatélie.


Il est transformé en bâtiment d'expérimentation pour la lutte anti-sous-marine à partir de 1984 à Lorient. Le Service Technique des constructions Navales (STCAN) avait besoin d'un bateau pour remplacer l'Agenais, un ancien escorteur rapide qui, depuis des années servait à expérimenter des appareil de détection sous-marine, et qui était à bout de souffle. 

A l'issue de son dernier retour à Toulon le 27 mars 1992, il est alors placé en réserve spéciale puis retiré du service actif le 15 juillet 1992. La dernière cérémonie des couleurs a lieu le vendredi 16 octobre de la même année. Désarmé sous le numéro de coque Q698, le 22 octobre 1993. Il sert de brise lames à Saint Mandrier depuis le 29 mai 1996.

Aucun commentaire: