Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 juil. 2017

Le Dumont d'Urville à Saint-Pierre et Miquelon juillet 2017

Le Dumont d'Urville à Saint-Pierre et Miquelon


De retour vers la métropole qui devrait atteindre le 23 au soir, le Dumont d'Urville a fait escale à Saint-Pierre et Miquelon.



Le bâtiment de la Marine nationale effectue une dernière mission avant de rejoindre Brest à la fin du mois pour y être désarmé. Lors de son escale les habitants de l'archipel ont pu le visiter.

Le Dumont D'urville quittera l'archipel aujourd'hui avec à son bord la collecte de bouchons en plastique de l'année passée. Des bouchons qui ainsi pourront être recyclés.









http://la1ere.francetvinfo.fr/saintpierremiquelon/escale-du-dumont-urville-493105.html

18 juil. 2017

CMT SAGITTAIRE À SAINT-MALO POUR LE 14 JUILLET 2017

Le CMT SAGITTAIRE en escale à Saint-Malo 14 juillet 2017

La Poste étant fermée le 14 juillet, des plis ont été postés de Tinténiac le 15 juillet


635 à 700 000 mines ont été mouillées durant la Seconde Guerre Mondiale. A ce jour, seules 20% de ces mines ont été neutralisées et déblayées.


C’est en 1973 que tout commence. Les Marines belge, française et néerlandaise décident de concert de construire un bâtiment dédié à la chasse aux mines. Février 1974, l’accord est entériné entre les trois pays pour construire en coopération ce navire d’un nouveau type. Le projet aboutit à l’élaboration d’un programme militaire, ratifié par les chefs d’Etat-Major des trois Marines le 9 décembre 1974. Au titre de ce programme, 35 chasseurs de mines de classe "Tripartites" – d’où l’acronyme CMT - sont commandés : soit 10 par la France, 10 par la Belgique et 15 par les Pays-Bas. Les 10 chasseurs de mines belges seront construits pendant les années 1980. Comme tous les navires de guerre belge, en hommage à la section belge de la Marine Royale qui nommait ses corvettes "flower class", ils recevront des noms de fleurs tels que Crocus, Narcis ou encore Lobelia.




La coupée du Sagittaire photo (c) JM Bergougniou

La France construit l'équipement de chasse des mines, les systèmes radar et sonar. Dans le même temps, la Belgique fournit la partie électronique et s’occupe de la navigation électrique, et plus précisément des moteurs. Les navires disposent de trois groupes électrogènes extrêmement silencieux qui ne produisent pas de trépidation. Les Pays-Bas sont, quant à eux, en charge du système de propulsion.

Le CMT SAGITTAIRE sous les remparts photo (c) JM Bergougniou


Flamme Toshiba  Rennes CTC 15-07-17
Tous les chasseurs de mines tripartites, durant leur service dans les marines européennes, font partie de la Mine Countermeasures Force North de l'Otan, la force navale permanente de guerres des mines de l’OTAN.


A Saint-Malo photo (c) JM Bergougniou

La série actuelle à une coque en composé verre/résine, rendant les navires pratiquement inusables.
Le CMT Sagittaire photo (c) JM Bergougniou


Les unités de guerre des mines sont chargées de la sécurisation des chenaux utilisés par les SNLE (sous-marins nucléaires lanceurs d’engins) lors de leurs transits entre leur base de Brest et la haute mer. Elles doivent également, en cas de menace particularisée, être en mesure de maintenir l’accès simultané à un port d’intérêt vital (PIV) et se tenir prêtes à assurer le libre accès aux ports alliés. Elles ont aussi vocation à être projetées au sein d’une force navale nationale ou interalliée lorsque les opérations se déroulent à proximité de côtes plus sensibles au risque “mines”



Le commandant du CMT Sagittaire photo (c) JM Bergougniou

A l'arrière du Sagittaire une grue et deux petits sous-marins jaunes. La grue permet la mise à l'eau du pneumatique du bord ou des P.A.P.

Sur le bord photo (c) JM Bergougniou


Le P.A.P. ou Poisson AUTO Propulsé est un petit sous-marin jaune filoguidé, le poisson autopropulsé (PAP) est utilisé pour identifier les échos suspects détectés au sonar. S’il s’agit de mines, l’appareil peut déposer des explosifs pour les neutraliser.

PAP photo (c) JM Bergougniou


Mais souvent ce sont les plongeurs qui procèdent au contre-minage des engins découverts. 

Ils sont équipés d'un sytème de plongée dénommé le CRABE (Complete range autonomous breathing equipment). Par rapport aux autres appareils de plongées classiques, le CRABE à circuit semi-fermé (une partie de l'air est recyclé) fonctionne au mélange de gaz. Son autonomie est de trois heures à 24 m de fond ou encore quinze minutes à 80 m. Sa discrétion magnétique et acoustique le rend moins sensible au système de mise à feu des charges sous-marines.


CRABE photo (c) JM Bergougniou


Les premières mines étaient des tonneaux de poudre devant exploser sous la surface ou en surface pour endommager la coque des navires ennemis.



 mine suédoise pour exercice photo (c) JM Bergougniou
Elles sont aujourd'hui en matériaux composites, en fibre de verre et ne contiennent que très peu d'éléments métalliques. Ces mines suédoises ou italiennes contiennent 200 kg d'explosif.

maquette de mine italienne pour exercice photo (c) JM Bergougniou

Une mine reste dangereuse jusqu'à 200 mètres de profondeur.


Caisson Hyperbare photo (c) JM Bergougniou



Le caisson hyperbare correspond à un cylindre étanche en acier pouvant accueillir une ou plusieurs personnes et au sein duquel la pression peut être augmentée au-delà de la pression ambiante (jusqu'à 2,5 bars, parfois plus).

Ce type d'installation est utilisé en médecine hyperbare pour soigner différentes maladies (par exemple une intoxication au CO2 ou une embolie gazeuse) ou des accidents de décompression touchant des plongeurs. 


table à cartes photo (c) JM Bergougniou

La passerelle abrite le barreur et la table à carte. Bien que le numérite ait remplacé les cartes papier, ces dernières subsistent en cas de...



la passerelle photo (c) JM Bergougniou

la passerelle photo (c) JM Bergougniou

répétiteur d'ordres photo (c) JM Bergougniou

Documentation photo (c) JM Bergougniou

Le bâtiment est amagnétique et équipé de moteurs électrique utilisé lors de la chasse aux mines. 
La chaïne est en bronze.

Les sonars transmettent les images qui sont analysées au PC opérations. En fonction des ombres, des fonds, des formes l'objet découvert est traité ou le PAP est envoyé si un doute subsiste.




Poste opération photo (c) JM Bergougniou

Le PAP est guidé depuis le PC opération



photo (c) JM Bergougniou

Carré commandant et sa cuisine 

cuisine commandant photo (c) JM Bergougniou
cuisine commandant photo (c) JM Bergougniou

cuisine commandant photo (c) JM Bergougniou

carré commandant photo (c) JM Bergougniou

carré commandant photo (c) JM Bergougniou

La porte se referme sur la visite du CMT Sagittaire avec un peu de philatélie


porte étanche photo (c) JM Bergougniou

arrière du PAP photo (c) JM Bergougniou

un peu de philatélie photo (c) JM Bergougniou

Merci au commandant et à l'équipage du Sagittaire et au LV Johnson correspondant marine pour l'Ille et Vilaine



16 juil. 2017

L'ASTROLABE Les Plans

L'ASTROLABE Les Plans 

L'Astrolabe est conçu pour naviguer dans les mers difficiles australes et arctiques et évoluer dans la banquise avec un classement ICE BREAKER 56. 


Long de 72 m, il peut soutenir l'activité de 60 personnes pour des missions d’une durée de 35 jours à 12 nœuds et transporter 1 200 tonnes de fret. Il est doté d'une plateforme hélicoptère, d'une grue de 35 tonnes et d'un portique arrière. 

photo (c) JM Bergougniou

Il est équipé de quatre moteurs Wärtsilä 20, dotés de systèmes de traitement des émissions de NOx, qui dispensent leur puissance par l'intermédiaire de lignes d’arbres à deux hélices à pas variable en acier inoxydable, ainsi qu’à un propulseur en tunnel








photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou






photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou


photo (c) JM Bergougniou







photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou







photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou


photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou



photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou




photo (c) JM Bergougniou





photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou



photo (c) JM Bergougniou



Toutes les (c) JM Bergougniou